«

»

Août 18

🔵⚪Recrue 2019🔵⚪️

🔵⚪️Attention Recrue 2019🔵⚪️

La famille des Caouecs s’agrandit… 🏸😍
Dès septembre, Marilou rejoindra les rangs du BBC. En pleine concentration pour entamer les championnats du monde parabadminton à Bâle, demain, où elle défendra les couleurs de son ancien club Saint-Orens en simple dame WH2, nous en profitons pour vous faire découvrir cette jeune sportive de 18 ans pleine d’ambition !


Atteinte d’une maladie génétique, appelée l’ostéogenèse imparfaite ou maladie des os de verre, qui entraîne des déformations osseuses comme la scoliose et provoquant des douleurs osseuses ainsi qu’une certaine fragilité, Marilou a croisé le chemin du badminton il y a presque 3 ans. « J’ai commencé le badminton en UNSS grâce à Thibaut Lavail (licencié à Blagnac) un professeur de mon lycée. » raconte Marilou. Très vite, elle est emballée par le côté ludique de ce sport. Son professeur lui propose de tester le parabadminton, une discipline que la lycéenne ne connaissait que vaguement. « J’ai tout de suite accroché et j’ai voulu continuer cette pratique en rejoignant un club près de chez moi. »

 

L’aventure commence pour Marilou. Elle s’inscrit au club de Saint-Orens, démarre les compétitions et y prend goût. Son envie de progresser dans le parabadminton est telle, qu’elle décide de s’inscrire au club de Blagnac cette saison. « Après 2 ans et demi de pratique sans entraînements réellement adaptés au parabad, j’ai décidé de rejoindre le BBC car il propose des entraînements chaque semaine avec d’autres joueurs parabadminton comme Florence Delgal avec qui j’ai l’habitude de jouer. » explique Marilou.

 

La joueuse WH2 est devenue une habituée des compétitions handibad. Malgré son jeune âge, son palmarès est déjà grand (deux podiums aux championnats parabadminton de France 2019) mais Marilou ne compte pas s’arrêter là ! « Cette saison j’aimerais au minimum égaler voire améliorer mes résultats aux championnats de France qui auront lieu à Saintes en janvier » ambitionne-t-elle. Mais pour atteindre cet objectif, elle doit continuer les stages et commencer les tournois à l’international (Espagne voire plus loin) si elle trouve des sponsors pour l’accompagner dans son projet.

 

Nul doute que la saison de Marilou à Blagnac s’annonce très sportive et la joueuse est plus que motivée pour atteindre ses différents objectifs et viser à long terme une place dans le top 20 mondial.

Tout le club te souhaite la bienvenue et bonne chance pour tes championnats du monde !

 

Interview et rédaction de l’article par Anne Aguer

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com